Les personnes suivies régulièrement pour troubles psychiques ou mentaux

Marie ANGUIS et Christine de PERETTI, avec la collaboration de François CHAPIREAU - Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (DREES)

L’enquête Handicaps-incapacités-dépendance (HID) permet d’estimer à environ 1,2 million le nombre de personnes vivant à domicile qui déclarent consulter régulièrement pour « troubles psychiques ou mentaux », soit 2,1 % des personnes interrogées. Outre des déficiences psychiques, les personnes suivies régulièrement pour troubles psychiques ou mentaux déclarent plus souvent des déficiences physiques, motrices ou viscérales que les autres personnes. Les difficultés cognitives et les restrictions d’activité sont aussi plus fréquentes parmi elles, avec des conséquences sur la vie quotidienne, les tâches domestiques et les déplacements. Ces difficultés génèrent un besoin d’aide important et près d’un adulte sur deux, entre 20 et 79 ans, déclare être régulièrement aidé pour accomplir certaines tâches de la vie quotidienne. Seules 40 % des personnes de 20 à 59 ans suivies pour troubles psychiques exercent en outre une activité professionnelle et le taux de chômage est très élevé en leur sein (45 % pour les hommes). Leurs loisirs sont aussi plus limités et leur isolement affectif plus fréquent.

Le quart des personnes régulièrement suivies pour des troubles psychiques ou mentaux perçoit une allocation pour raison de santé. 6 % sont placés sous protection juridique.

Une typologie établie à partir de leurs incapacités déclarées montre toutefois que près de la moitié de ces personnes ne présente pas d’incapacité notable. Deux groupes déclarent des troubles de l’humeur : l’un, féminin, est caractérisé par des difficultés qui se manifestent dans les tâches ménagères et un certain isolement social, l’autre, masculin, connaît un chômage élevé et une autonomie limitée. Enfin, près de trois personnes régulièrement suivies sur dix ont des incapacités plus importantes, une proportion élevée d’entre elles se déclarant inapte au travail ou, plus rarement, occupant un emploi protégé.

pdf Études et résultats - 231 - Les personnes suivies régulièrement pour troubles (...) Téléchargement (390.5 ko)