Les personnes âgées dans les années 90 : perspectives démographiques, santé et modes d’accueil

Gérard BADEYAN et Christel COLIN - Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (DREES)

En vingt ans, l’espérance de vie à 60 ans s’est accrue de plus de trois ans. Sauf rupture imprévisible, la part des personnes les plus âgées dans la population continuera à augmenter dans les vingt ans à venir. À partir de 2020, les effets du baby-boom se produiront sur la classe d’âge des plus de 75 ans : celle-ci devrait représenter à cet horizon près de 10 % de la population et les personnes de 85 ans un peu plus de 3 %. Entre 60 et 75 ans, les incapacités sévères concernent peu de personnes. Les taux de prévalence de la dépendance lourde croissent ensuite très fortement avec l’âge : 9 % des personnes âgées de 80 ans et plus d’un tiers des personnes de 90 ans sont confinées au lit ou au fauteuil, ou ont besoin d’aide pour la toilette et l’habillage. Alors que 70 % des personnes de 85 ans et plus vivent toujours chez elles, l’aide de l’entourage est donc très importante pour le maintien à domicile, d’autant que les structures intermédiaires entre la vie à domicile et le placement en institution restent encore relativement rares.

pdf Études et résultats - 40 - Les personnes âgées dans les années 90 : (...) Téléchargement (289.3 ko)