Les pensions de réversion en 2004

Carine BURRICAND - Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (DREES)

En 2004, on estime à 3,9 millions le nombre de personnes bénéficiaires d’un droit dérivé d’un régime obligatoire de base ou complémentaire, soit plus d’un quart de l’ensemble des retraités de droit direct et dérivé.

Un million d’entre eux ne percevait aucun droit direct, soit parce qu’ils n’ont pas encore liquidé leurs droits propres, soit parce qu’ils n’ont acquis aucun droit ou pas suffisamment pour percevoir une rente régulière.

En 2004, le montant moyen de la pension de droit dérivé est de 572 euros mensuel brut pour les veuves ayant une retraite et de 244 euros pour les hommes titulaires d’une pension de réversion. Le montant de leur retraite globale s’élève respectivement à 1 028 euros mensuel et 1 513 euros. Le montant de la pension de droit dérivé est plus élevé pour les veuves les plus âgées, ces générations ayant des droits directs plus faibles que les jeunes retraitées.

Les situations de veuvage et les montants de droits dérivés sont très divers, compte tenu de l’hétérogénéité des parcours de carrière des conjoints décédés et des droits qu’ils ont acquis. La majorité des personnes reçoivent au titre de la réversion de faibles montants de pensions. Cependant, pour une petite partie de la population, les montants de droits dérivés sont importants, parfois cumulés avec des droits propres élevés.

pdf Études et résultats - 606 - Les pensions de réversion en 2004 Téléchargement (297.4 ko)