Les opinions des Français sur les politiques sociales en 2004 : une inquiétude accrue qui modifie les demandes de solidarité

Michel FORSÉ - CNRS - et Maxime PARODI - OFCE

La vague 2004 de l’enquête barométrique de la Drees a fait apparaître une forte inquiétude des Français face au chômage et à l’exclusion, en lien avec le retournement de la conjoncture économique. Les préoccupations liées aux problèmes environnementaux et aux guerres dans le monde, mais aussi au financement de la protection sociale sont en hausse. C’est toutefois le chômage qui redevient en 2004 le problème social à traiter en priorité selon les Français, à la place qu’occupait en 2002 l’insécurité.

Comme les années précédentes, deux oppositions principales structurent les opinions des Français en matière de politiques sociales : selon que l’on considère que la société est plutôt juste ou plutôt injuste d’une part, et selon que l’on estime que les aides sociales doivent être versées avec ou sans condition d’autre part.

Le poids de ceux qui considèrent la société comme plutôt injuste et sont favorables à l’universalité des aides (les « outsiders ») s’accroît. Ce sont des personnes plutôt en marge, en situation souvent difficile et aux revenus les plus modestes. Elles expriment des opinions beaucoup plus solidaires (en faveur des aides sociales sans contrepartie) qu’au cours des enquêtes précédentes. Deux autres groupes rassemblent des personnes mieux intégrées et se distinguent par leur opinion vis-à-vis des contreparties à demander aux bénéficiaires de la solidarité (les « insiders », universalistes ou sélectifs).

En matière de justice sociale, une majorité de Français pensent aussi qu’une politique redistributive plus forte leur bénéficierait personnellement. Le fait de garantir les besoins de base et la reconnaissance des mérites de chacun est jugé plus important que la réduction des inégalités. Enfin, le goût du travail et l’éducation sont placés en tête des facteurs de réussite. La hiérarchie des différents facteurs dépend toutefois grandement de l’appartenance à un groupe typologique.

pdf Études et résultats - 421 - Les opinions des Français sur les politiques (...) Téléchargement (410.5 ko)