Les motifs d’hospitalisation en 1998

Marie-Claude MOUQUET - Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (DREES)

Globalement, les femmes sont plus souvent hospitalisées que les hommes, à cause de la maternité et aussi parce qu’elles sont plus nombreuses aux âges élevés. En revanche, le taux brut d’hospitalisation des femmes, de 257 ‰, est ramené à 226 ‰ si l’on tient compte des structures par âge et hors accouchements sans problèmes (234 ‰ pour les hommes). Le recours le plus important à l’hôpital concerne bien sûr les âges extrêmes. Les taux d’hospitalisation élevés pour les hommes à partir de 45 ans s’expliquent en grande partie par des comportements à risques (consommation excessive d’alcool et de tabac induisant des maladies digestives ou des cancers, accidents…). Pour les hommes comme pour les femmes, ce sont les motifs de recours (autres que maladies ou traumatismes) comme la surveillance ou le dépistage ainsi que les maladies de l’appareil digestif qui sont à l’origine du plus grand nombre de séjours hospitaliers. Pour les enfants de moins de 15 ans, un groupe de pathologies spécifique prédomine : les maladies de l’appareil respiratoire. Pour les personnes âgées de 65 ans et plus, ce sont celles de l’appareil circulatoire. Le temps passé à l’hôpital augmente aussi régulièrement avec l’âge.

pdf Études et résultats - 81 - Les motifs d’hospitalisation en 1998 Téléchargement (158 ko)