Les modes d’organisations des crèches collectives et les métiers de la petite enfance

Julie MICHEAU, Éric MOLIÈRE et Sophie OHNHEISER (Plein-Sens), avec la collaboration de Joëlle CHAZAL (DREES)

Cette étude apporte un éclairage sur la gestion de l’offre d’accueil des jeunes enfants, l’organisation, les métiers et le personnel employé dans les établissements d’accueil collectif. Elle s’appuie sur une enquête qualitative menée auprès de quinze structures d’accueil et des services responsables de la petite enfance dans les municipalités où elles sont situées.

Les politiques locales de la petite enfance s’efforcent d’apporter des solutions pragmatiques dans un contexte où le niveau réel et les types de besoins des familles sont difficiles à évaluer. Malgré l’affichage de critères visant à considérer au mieux la diversité des besoins, l’accueil à temps complet (quatre ou cinq jours par semaine)semble rester la règle dans la plupart des crèches collectives, du fait de fortes contraintes dans la gestion des places.

Généralement le travail en crèche se structure autour de trois fonctions plus ou moins distinctes selon les modes d’organisation : la direction, l’éducation et les autres interventions auprès des enfants. Les intervenantes, pour la plupart auxiliaires de puériculture ou titulaires d’un CAP petite enfance, constituent le cœur des métiers de l’accueil collectif des jeunes enfants. L’éducatrice de jeune enfant occupe un entre-deux professionnel relativement inconfortable, la fonction éducative restant modeste dans les crèches. Enfin, le bon état de santé des enfants accueillis limite la mission sanitaire des crèches.

pdf Études et résultats - 732 - Les modes d’organisations des crèches collectives (...) Téléchargement (360.5 ko)