Les métiers du travail social - hors aide à domicile

Dominique BEYNIER et Benoît TUDOUX - LAMAS-Idl, MRSH, Université de Caen - Milan MOMIC - Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (DREES)

Un cadrage du nombre de personnes exerçant dans le travail social, hors aide à domicile, est ici proposé à partir de l’enquête emploi de l’INSEE. Environ 600 000 personnes exercent ainsi en 2002 dans les métiers du travail social contre 367 000 en 1993. Ce sont essentiellement des femmes (près de neuf sur dix).

Les assistantes maternelles constituent environ la moitié des emplois de ce champ, les métiers de l’éducation spécialisée un peu moins d’un tiers. Les professionnels de l’aide sociale (majoritairement les assistants de service social) et ceux de l’animation y comptent à concurrence d’environ 10 % chacun. Le travail social a beaucoup évolué au cours des années 1990, et le nombre de ses emplois s’est fortement accru, en moyenne de 6 % par an.

Au début des années 2000, les travailleurs sociaux, repérés dans cette étude, sont en moyenne un peu plus âgés que l’ensemble de la population active (42 ans contre 40) alors qu’ils étaient du même âge dans les années 1993-1995 (39 ans). Dans le même temps, leur niveau de diplôme a évolué : 39 % d’entre eux ont désormais au moins le niveau du baccalauréat et ils sont moins d’un quart à n’avoir aucun diplôme.

Les métiers de l’éducation spécialisée et de l’animation sont les moins féminisés, comptant respectivement 37 % et 29 % d’hommes. Les animateurs sont plus jeunes que la moyenne (33 ans) alors que les assistantes maternelles sont un peu plus âgées (45 ans). Le niveau d’études progresse notamment dans les métiers de l’animation et chez les assistantes maternelles où la proportion de non diplômés a beaucoup diminué.

pdf Études et résultats - 441 - Les métiers du travail social - hors aide à (...) Téléchargement (488.6 ko)