Les maternités en 2016 - Premiers résultats de l’enquête nationale périnatale

GIFL’enquête nationale périnatale réalisée dans toute la France en mars 2016 décrit notamment les maternités et leur environnement, l’organisation des soins et des équipements. Le mouvement de concentration des maternités se poursuit : le nombre de maternités recule, passant de 816 en 1995 à 517 en 2016. Les équipements et la présence permanente de médecins spécialistes se sont renforcés. Les refus d’accueil des femmes par manque de place sont moins fréquents en 2016 qu’en 2010.

Les attributions des sages-femmes se sont élargies : ils·elles réalisent 87 % des accouchements par voie basse non instrumentale. Très impliqués dans le suivi prénatal, ils·elles donnent aussi des consultations en tabacologie, acupuncture, échographie, allaitement, etc.

Les maternités s’organisent pour mieux prendre en compte les besoins des femmes. La disponibilité de l’analgésie péridurale autocontrôlée notamment a progressé et un programme de réhabilitation post-césarienne est présent dans deux maternités sur trois. Enfin, l’accompagnement par un·e sage-femme à la sortie de la maternité s’est généralisé.

Référence : Jeanne Fresson, Sylvie Rey, Alexis Vanhaesebrouck, Annick Vilain (DREES) Avec la participation de Béatrice Blondel, Camille Bonnet et Bénédicte Coulm (INSERM), Deborah Cvetojevic, Martin Szcrupak, Lydia Valdès (DGOS), 2017, « Les maternités en 2016. Premiers résultats de l’enquête nationale périnatale », Études et Résultats, n°1031, Drees, octobre.