Les maternités de 1975 à 1996 : un processus de restructuration sur longue période

Dominique BAUBEAU - Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (DREES) - Serge MORAIS - Institut santé et développement, Université Paris X-Nanterre - Antoine RUFFIÉ - Interne de santé publique

Entre 1975 et 1996, le nombre de maternités a diminué sous l’effet d’un mouvement continu de reconversion et de concentration, particulièrement accentué au sein des cliniques privées. Ces restructurations se sont inscrites dans un contexte de baisse de la population des zones rurales, puis d’atonie économique et démographique de certains départements ou villes moyennes. Au cours de cette période, les disparités régionales se sont quelque peu réduites mais demeurent encore importantes, en particulier dans l’activité du secteur privé.
Ces mouvements se sont accompagnés d’un accroissement de l’emploi des sages-femmes, notamment dans le secteur public, ce qui a permis d’améliorer le suivi des grossesses et la sécurité des naissances. Toutefois, en 1996, plus d’un tiers
des grossesses multiples n’était pas pris en charge par des maternités comportant
des unités de néonatalogie ou de réanimation néonatale.

pdf Études et résultats - 21 - Les maternités de 1975 à 1996 : un processus de (...) Téléchargement (326.2 ko)