Les masseurs-kinésithérapeutes dans les régions : offre de soins, revenus et caractéristiques des populations

Sophie AUDRIC - Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (DREES)

L’analyse de l’offre de soins en kinésithérapie et des revenus libéraux des masseurs-kinésithérapeutes permet de définir quatre groupes de régions à partir de la densité de l’offre, des charges et des honoraires perçus par les professionnels. Une densité faible et des revenus élevés caractérisent les professionnels de la Normandie, du Nord et de l’Est de la France, des régions Centre et Limousin. Les praticiens de l’Ouest et du Centre-Est se distinguent par une densité faible mais des revenus modérés. Une densité forte et des revenus modérés sont les spécificités du Sud de la France. Enfin, en Île-de-France et en Rhône-Alpes, la densité des masseurs-kinésithérapeutes est forte et leurs revenus en moyenne faibles. La proportion de personnes susceptibles de déclarer des affections ostéo-articulaires ou des traumatismes est plus élevée dans les régions où la population est âgée, comme dans le Limousin, et où les employés et les ouvriers sont largement représentés, comme dans le Nord - Pas-de-Calais. Cette répartition diffère de celle des dépenses régionales en soins kinésithérapiques, qui dépendent davantage du niveau de richesse des populations. Il semble également y avoir peu de lien entre l’implantation des masseurs-kinésithérapeutes sur le territoire et la répartition théorique des personnes susceptibles de déclarer des affections ostéo-articulaires ou des traumatismes. Cette dernière contribue toutefois à expliquer les niveaux d’activité et de revenus des professionnels dans les régions.

pdf Études et résultats - 110 - Les masseurs-kinésithérapeutes dans les régions : (...) Téléchargement (411 ko)