Les jeunes adultes relevant de l’amendement Creton

Jean-Yves BARREYRE et Carole PEINTRE - Délégation ANCREAI Île-de-France - CEDIAS

« L’amendement Creton » à la loi du 13 janvier 1989 permet le maintien, dans l’attente d’une solution adaptée, de jeunes handicapés âgés de plus de vingt ans dans les établissements médico-sociaux pour enfants handicapés qui les accueillent. Fin 2001, 4 000 jeunes bénéficiant de cette mesure étaient ainsi accueillis, représentant environ 3 % de la clientèle totale de ces structures.

La prépondérance des garçons est moins marquée parmi eux que parmi l’ensemble du public qu’elles accueillent (58 % de garçons contre 63 %). La majorité des jeunes adultes relevant de l’amendement Creton a entre 20 et 23 ans (85,4 %). Atteints de déficiences sévères et souvent multiples, ils ont 3,5 fois plus souvent un retard mental profond ou un polyhandicap que le reste des enfants ou adolescents accueillis. 68 % de ces jeunes adultes ont des difficultés ou besoin d’aide pour communiquer, les deux tiers ne lisent pas, et la moitié a besoin d’une aide pour faire sa toilette. 9 % d’entre eux sont accueillis dans un département non limitrophe à celui où résident leurs parents et 46 % occupent une place en internat. Enfin, 70 % de ces jeunes ne sont pas scolarisés, et les sorties du dispositif sont d’autant plus tardives que leurs déficiences sont sévères.

pdf Études et résultats - 390 - Les jeunes adultes relevant de l’amendement (...) Téléchargement (458.8 ko)