Les jeunes adultes en Europe

Christine CHAMBAZ - Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (DREES)

D’après le Panel communautaire de ménages, en 1996, plus de la moitié des jeunes Européens de 18 à 29 ans vivent chez leurs parents ; ils sont 80 % dans ce cas en Italie, en Espagne et au Portugal mais moins de 50 % au Danemark et en Finlande. Les jeunes Britanniques entrent plus tôt dans l’emploi mais comptent aussi beaucoup de jeunes femmes inactives. Plus de 80 % des 26 29 ans travaillent au Danemark, en Allemagne, en Autriche et aux Pays-Bas. La France et la Belgique, par contre, comptent de fortes proportions d’étudiants (deux tiers des 18-21 ans). L’Italie, l’Espagne et la Finlande cumulent, quant à elles, des proportions importantes de chômeurs, d’étudiants et d’inactifs. 70 % des jeunes Européens qui ont un logement indépendant ont aussi un emploi. C’est en France qu’indépendance résidentielle et emploi sont le plus liés et au Portugal que les étudiants restent le plus souvent chez leurs parents. Les ressources personnelles des jeunes (principalement revenus du travail) sont partout inférieures à celles des adultes, particulièrement en France et aux Pays-Bas. 2 à 38 % de ces ressources sont constituées de prestations sociales, qui sont plus faibles dans le sud de l’Europe et de nature différente selon les pays. Les jeunes Européens sont plus nombreux à se situer sous le seuil de pauvreté que le reste de la population (14 % contre 11 %) même si les transferts sociaux réduisent fortement cette pauvreté. Les pays qui dénombrent le plus de jeunes dans ce cas sont l’Irlande, la Finlande et les Pays-Bas.

pdf Études et résultats - 90 - Les jeunes adultes en Europe Téléchargement (177.4 ko)