Les interruptions volontaires de grossesse en 2008 et 2009

Annick VILAIN, avec la collaboration de Marie-Claude MOUQUET - Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (DREES)

Un peu plus de 222 000 interruptions volontaires de grossesse (IVG) ont été réalisées en France en 2008 ainsi qu’en 2009. Le nombre des IVG, qui avait amorcé une légère baisse en 2007 et de 2008, s’est stabilisé en 2009. Avec 15 IVG pour 1 000 femmes, la France se situe dans la moyenne européenne.
En 2008 et 2009, les recours à l’IVG se stabilisent aussi à tous les âges. Ils sont en très légère baisse après avoir progressé pour les plus jeunes jusqu’en 2005-2006. Le nombre de femmes mineures et très jeunes concernées par une IVG n’augmente plus depuis quelques années.
Les écarts régionaux perdurent, avec des taux toujours plus élevés qu’ailleurs dans les départements d’outre-mer, en Île-de-France et dans le Sud-Est de la France.
Aujourd’hui, plus de la moitié des IVG sont médicamenteuses. Depuis que cette méthode a été autorisée en cabinet de ville en 2004, une IVG médicamenteuse sur cinq y est réalisée, soit une IVG sur dix. Quant à celles pratiquées en établissement de santé, elles sont majoritairement prises en charge par le secteur public (3 IVG sur 4) et son poids ne cesse de s’accroître.

pdf Études et résultats - 765 - Les interruptions volontaires de grossesse en (...) Téléchargement (500.1 ko)