Les interruptions volontaires de grossesse en 2005

Annick VILAIN - Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (DREES)

Selon les estimations réalisées à l’aide des systèmes d’information hospitaliers, le nombre d’interruptions volontaires de grossesse (IVG) peut être évalué à 206 300 en 2005. Depuis 2002 le nombre des IVG est relativement stable avec de petites fluctuations d’une année sur l’autre. La part des IVG médicamenteuses continue de croître et représente 44 % des IVG en 2005.

Le nombre d’IVG pour 1 000 femmes âgées de 15 à 49 ans atteint 14,3 en 2005 pour la France métropolitaine, en léger recul cette année-là. Cependant le taux de recours augmente continûment chez les mineures et les femmes de moins de 20 ans ; et malgré le développement de la contraception d’urgence, le nombre d’IVG ne diminue pas.

La France se situe avec la Suède, le Royaume-Uni et quatre nouveaux pays membres de l’Union européenne parmi les pays de l’Union qui ont les taux de recours à l’IVG les plus élevés.

pdf Études et résultats - 624 - Les interruptions volontaires de grossesse en (...) Téléchargement (349.4 ko)