Les fonds d’aide aux jeunes : une aide départementale de dernier recours pour les 18 à 25 ans

Éric RENARD - Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (DREES)

À partir des fonds départementaux d’aide aux jeunes (FAJ), les conseils généraux ont mobilisé 35 millions d’euros en 2008 pour venir en aide aux jeunes adultes de moins de 25 ans rencontrant des difficultés socioéconomiques.

Les FAJ ont attribué 135 000 aides financières individuelles au cours de l’année, représentant 26 millions d’euros. La moitié de ces aides répondaient à des besoins de subsistance, les FAJ étant moins souvent sollicités pour des aides au transport ou à la formation. Le montant moyen de ces aides ponctuelles est de 193 euros en 2008. Variable d’un département à l’autre, il se situe pour la moitié d’entre eux entre 150 et 250 euros. Ces aides bénéficient souvent à des jeunes en
cours d’insertion mais n’ayant pas travaillé assez longtemps pour accéder à l’indemnisation du chômage. Beaucoup des bénéficiaires font par ailleurs face à des difficultés de logement : seulement un tiers d’entre eux disposent d’un logement autonome et certains connaissent une grande précarité en termes de logement.

Deux départements sur trois ont aussi mis en place des actions collectives : 6 millions d’euros ont ainsi été mobilisés en 2008 bénéficiant à environ 41 000 jeunes. Il s’agit le plus souvent d’aides à l’insertion sociale, puis à la mobilité ou au transport et à la formation.

Enfin, les ressources des FAJ servent parfois à financer d’autres fonds ou organismes œuvrant pour les jeunes, principalement dans le domaine de l’insertion sociale : 28 départements ont alloué ce type de subventions en 2008 pour près de 3 millions d’euros.

pdf Études et résultats - 721 - Les fonds d’aide aux jeunes : une aide (...) Téléchargement (730.8 ko)