Les fonds d’aide aux jeunes : premiers résultats au 4e trimestre 1999

Murielle MONROSE - Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (DREES)

Créés en 1989, généralisés en 1992, les fonds d’aide aux jeunes (FAJ) permettent d’accorder des aides financières ponctuelles aux jeunes de moins de 25 ans en difficulté sociale ou professionnelle. En 1999, environ 100 000 jeunes en ont bénéficié. Le dispositif statistique, mis en place depuis octobre 1999, permet une première analyse de cette population. Si 60 % des demandeurs sont hébergés par leurs parents, de la famille ou des amis, 13 % n’ont pas de logement stable ; 27 % disposent d’un logement autonome en tant que locataires ou propriétaires. Nombreux à être sortis du système scolaire (88 %), la moitié d’entre eux est au chômage, le plus souvent sans indemnité, et un quart est en formation. Un cinquième occupe un emploi, aidé ou non. Le plus souvent attribuées par le biais des missions locales et des PAIO, les aides sont principalement destinées à la subsistance, mais peuvent permettre aussi d’attendre d’autres paiements. Elles s’élèvent à 1 300 francs en moyenne au 4e trimestre 1999, dons et prêts confondus.

pdf Études et résultats - 65 - Les fonds d’aide aux jeunes : premiers résultats au (...) Téléchargement (208.8 ko)