Les étudiants inscrits en médecine en janvier 2002

Géraldine LABARTHE - Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (DREES) - Dominique HÉRAULT- Ministère de la Jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche (DEP anciennement DPD)

En janvier 2002, 25 900 étudiants étaient inscrits en première année de médecine (PCEM1) et 4 500 en seconde année (PCEM2), cet écart s’expliquant essentiellement par l’existence d’un numerus clausus pour la poursuite du cursus en deuxième année. 16 800 étudiants sont inscrits en deuxième cycle, d’une durée théorique de quatre ans. En troisième cycle, 6 800 résidents (cursus de trois ans) se destinent à la médecine générale tandis que 8 900 internes (quatre à cinq ans d’études) ont vocation à devenir des médecins spécialistes.

Si la moyenne d’âge de l’ensemble des étudiants est de 19,1 ans en première année, elle dépasse 27 ans en troisième cycle. Les jeunes femmes ont été de plus en plus nombreuses à entreprendre des études de médecine ces dix dernières années : elles sont désormais majoritaires parmi les étudiants en médecine, y compris en troisième cycle, et représentent 64 % des étudiants de première année.

Les étudiants en médecine proviennent le plus souvent des filières scientifiques de l’enseignement général, et de familles de cadres et de professions intellectuelles supérieures.

Leur répartition géographique reste peu homogène puisque la moitié d’entre eux est inscrite à Paris (16 à 20 %) et dans la moitié sud de la France, notamment à Lyon (7 à 9 % selon le niveau d’étude) ; les académies d’Aix-Marseille, Bordeaux et Lille représentant chacune 5 à 8 % des étudiants.

Enfin, 7 % des étudiants de première année sont étrangers contre moins de 5 % en deuxième et troisième cycles.

pdf Études et résultats - 244 - Les étudiants inscrits en médecine en janvier (...) Téléchargement (660 ko)