Les durées d’assurance validées par les actifs pour leur retraite

Manuella BARATON et Yannick CROGUENNEC - Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (DREES)

Une évaluation à partir de l’Échantillon interrégimes de cotisants de 2005

L’Échantillon interrégimes de cotisants (EIC 2005) permet de dresser un panorama des droits à retraite acquis par les cotisants au 31 décembre 2005 au titre des régimes de base.

La durée d’assurance validée par les actifs pour l’ensemble des régimes à 30 ans est plus faible pour les jeunes générations, du fait de l’allongement de la durée des études et des difficultés d’insertion sur le marché de l’emploi.

Pour les générations les plus anciennes, les durées d’assurance validées par les femmes sont inférieures à celle des hommes, mais s’en rapprochent au fil des générations. En effet, les femmes valident de plus en plus de trimestres, du fait d’une participation accrue au marché du travail. Elles cumulent aussi de 11 à 12 trimestres au titre de l’assurance vieillesse des parents au foyer (AVPF), soit environ 14 % de la validation totale des générations les plus récentes. Ceci leur permet d’atteindre des durées validées moyennes quasiment identiques à celles des hommes.

Les durées validées au titre du chômage indemnisé, de la préretraite et de la reconversion sont croissantes au fil des générations et légèrement plus élevées chez les femmes. Les durées validées au titre de la maladie, de l’invalidité et des accidents du travail restent stables suivant les générations, mais augmentent rapidement à partir de 40 ans, période où les risques d’invalidité sont plus élevés.

pdf Études et résultats - 692 - Les durées d’assurance validées par les actifs pour (...) Téléchargement (943.3 ko)