Les disparités interrégionales des dépenses de santé : une analyse à partir des dépenses remboursées par l’assurance maladie en 1997-1998

Didier BALSAN - Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (DREES)

Les dépenses de santé varient fortement d’une région à l’autre, tant en niveau global que dans leur répartition entre honoraires, prescriptions et hospitalisation publique ou privée. En 1997, le montant total des dépenses remboursées, corrigées des effets d’âge, allaient de 7 600 francs par habitant en Limousin à 11 500 francs en Corse. En structure, la part de l’hospitalisation publique, par exemple, variait de 34 % en Languedoc-Roussillon à 55 % en Franche-Comté. Différents modes de recours au système de soins peuvent être mis en évidence avec des substitutions et des complémentarités possibles entre les divers types de dépenses.

Une typologie des régions les sépare ainsi en quatre groupes. Les régions méridionales présentent des parts élevées de dépenses de cliniques et de ville. Dans les régions où sont présents des établissements « de recours », comme en Île-de-France ou Rhône-Alpes, les dépenses totales sont également élevées et la part des dépenses liées à l’hospitalisation publique est forte. Dans un troisième groupe, les dépenses de prescriptions et de spécialistes sont modérées. Un quatrième groupe de régions enfin, où se situent le Nord - Pas-de-Calais et le Limousin, a, à la fois, un faible niveau de dépenses et un recours massif à la médecine générale.

pdf Études et résultats - 95 - Les disparités interrégionales des dépenses de santé (...) Téléchargement (246.8 ko)