Les dépenses de soins de ville remboursées par le régime général en 2006

François LÊ - Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (DREES)

En 2006, la croissance en volume de la dépense de soins de ville a été proche de celle observée en 2005 (+3,6 % après +3,4 %). Ce maintien résulte de deux effets contraires : d’un côté, les dépenses d’honoraires ont fortement ralenti (+0,3 % après +1,2 %) ; de l’autre, les prescriptions d’auxiliaires médicaux et d’analyses biologiques ont augmenté à un rythme plus soutenu et les indemnités journalières ont moins diminué que les années précédentes.

En revanche, l’année 2006 est marquée par une nette baisse des prix des soins de ville (-1,1 %), résultat dû en grande partie à l’évolution des prix des médicaments : les mesures du plan Médicament ont en effet porté essentiellement sur les prix en 2006, notamment en accroissant encore la part des médicaments génériques.

Au total, les dépenses de soins de villes exprimées en valeur ont moins progressé qu’en 2005 (+2,5 % après +3,4 %).

pdf Études et résultats - 591 - Les dépenses de soins de ville remboursées par le (...) Téléchargement (259.6 ko)