Les dépenses de médicaments remboursables en 2006

Marie-Émilie CLERC - Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (DREES)

En 2006, le marché pharmaceutique a été marqué par un ralentissement de la croissance des ventes de médicaments remboursables (+0,9 % contre +6,7 % en 2005). Il se caractérise toujours par une forte concentration : la moitié du chiffre d’affaires global est réalisée par 25 seulement des 348 classes thérapeutiques. Les dix classes thérapeutiques les plus dynamiques sont essentiellement tirées par les nouveaux produits mis sur le marché en 2005 ou 2006 (15 % du chiffre d’affaires global).

Toutefois, le marché a été largement freiné en 2006 par les changements de taux de remboursement de certains produits, des déremboursements et la montée en charge des génériques. Les dix classes qui freinent le plus la croissance du marché (14 % du chiffre d’affaires) ont ainsi un impact négatif très fort cette année (contribution de -3 points) et c’est le plus élevé depuis 1999.

Les génériques modèrent la valeur des ventes dans les classes où ils sont très présents, même si leur part de marché reste relativement modeste par rapport à celle d’autres pays européens. La mise en place du tarif forfaitaire de responsabilité a favorisé la baisse du prix des princeps. Ceux-ci ont tiré le marché à la baisse en 2006 (contribution de -4,4 points).

pdf Études et résultats - 590 - Les dépenses de médicaments remboursables en (...) Téléchargement (263.3 ko)