Les dépenses d’aide sociale départementale en 2004

Jocelyne MAUGUIN - Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (DREES)

En 2004, le montant des dépenses « nettes » engagées par les conseils généraux en France métropolitaine a atteint 13,7 milliards d’euros au titre de l’aide sociale traditionnelle, auxquels s’ajoutent 4,7 milliards d’euros au titre des allocations versées pour le RMI-RMA désormais à la charge des départements depuis 2004. Ce sont ainsi 18,4 milliards d’euros qui ont été consacrés aux quatre grandes catégories d’aide que sont l’aide sociale aux personnes âgées, l’aide sociale aux personnes handicapées, l’aide sociale à l’enfance et les dépenses liées au RMI. À ces dépenses, s’ajoute 1,7 milliard d’euros dédiés aux services communs et autres interventions sociales. Globalement, 20 milliards d’euros ont ainsi été consacrés par les départements à l’aide sociale en France métropolitaine et 1,3 milliard dans les Dom.

Ce sont les dépenses liées au RMI (5,4 milliards d’euros), incluant le service des allocations, qui ont désormais la part la plus importante dans les dépenses « nettes » d’aide sociale en 2004. Dans cet ensemble, les charges d’insertion du RMI apparaissent en diminution (-3% en euros constants), dans un contexte de transition marqué par les réorganisations intervenues suite à la décentralisation.

Les dépenses d’aide sociale à l’enfance se sont, quant à elles, élevées à 5 milliards d’euros en 2004, celles destinées aux personnes âgées à 4,6 milliards d’euros. Ces dernières ont continué de progresser de 6% en euros constants, mais moins qu’au cours des deux années précédentes.

Enfin, les dépenses d’aide sociale en faveur des personnes handicapées ont, quant à elles, augmenté de 8% par rapport à 2003 et atteignent 3,3 milliards d’euros en 2004.

pdf Études et résultats - 453 - Les dépenses d’aide sociale départementale en (...) Téléchargement (446.8 ko)