Les Comptes nationaux de la santé en 2003

Annie FÉNINA, Yves GEFFROY - Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (DREES)

La dépense courante de santé s’élève à 168 milliards d’euros en 2003, soit en moyenne 2 732 euros par habitant. La consommation de soins et de biens médicaux est de 144 milliards d’euros, soit une augmentation par rapport à 2002 de 6,6 % en valeur et de 3,8 % en volume. La hausse de prix des soins et biens médicaux atteint 2,7 % en 2003. Supérieure pour la deuxième année consécutive à l’indice des prix à la consommation (+1,9%), cette augmentation est sensiblement plus marquée que celles observées entre 1997 et 2001 (entre +0,7 et 1,1 % par an).

Ces évolutions portent à 9,27 %, contre 8,87 % en 2002, la part de la consommation de soins et biens médicaux dans le Produit intérieur brut (PIB), évolution liée pour partie au ralentissement de la croissance de ce dernier.

Le médicament est, depuis 1997, le poste de dépense qui contribue le plus à la croissance de la consommation en volume, suivi des soins ambulatoires et du secteur hospitalier.

La dépense nationale de santé représente, en 2003, 10,14 % du PIB. En 2002, avec 9,69 %, la France se situait en cinquième position des pays de l’Organisation de coopération et de développement économique (OCDE).

pdf Études et résultats - 323 - Les Comptes nationaux de la santé en (...) Téléchargement (496.4 ko)