Les bénéficiaires de l’APE, de l’AGED et de l’AFEAMA

Audrey DANIEL - Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (DREES)

Fin 2000, environ un million de familles bénéficient d’une prestation de garde d’enfant dans le cadre du régime général des caisses d’allocations familiales. Sur les 4 300 000 enfants de moins de 6 ans potentiellement concernés en France métropolitaine, environ 19 % sont gardés par des parents qui perçoivent l’Allocation parentale d’éducation (APE), 16 % sont couverts par l’Aide à la famille pour l’emploi d’une assistante maternelle agréée (AFEAMA) et 2 % sont gardés chez eux avec le bénéfice de l’Allocation de garde d’enfant à domicile (AGED).

Un tiers des enfants de moins de 6 ans dont les parents vivent en couple appartiennent à des familles qui perçoivent l’une de ces trois prestations, les deux parents travaillant dans plus de 9 cas sur 10 lorsqu’il s’agit de l’AFEAMA ou de l’AGED. Les enfants sont plus souvent couverts par l’APE et l’AFEAMA avant l’âge de 3 ans, et leurs parents sont d’ailleurs plus jeunes. Les revenus des familles semblent en outre, comme le nombre des enfants à garder, être un facteur de différenciation dans le recours aux prestations. Les bénéficiaires de l’APE sont davantage présents dans les tranches de revenus les plus faibles et ceux de l’AGED dans les tranches les plus élevées. L’AFEAMA concerne de son côté plus de familles avec un seul enfant et ayant une position de revenus intermédiaire. Elle couvre aussi, comme l’APE, davantage les populations des zones rurales, contrairement à l’AGED dont les bénéficiaires résident souvent en région parisienne.

pdf Études et résultats - 217 - Les bénéficiaires de l’APE, de l’AGED et de (...) Téléchargement (434.5 ko)