Les bénéficiaires de l’Allocation de parent isolé (API)

Élisabeth ALGAVA et Marie AVENEL - Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (DREES)

Fin 2000, l’Allocation de parent isolé (API) était versée à 170 000 bénéficiaires, le plus souvent célibataires ou séparés (92 %), pour la quasi-totalité des femmes (98 %), jeunes (60 % ont moins de 30 ans), avec des enfants de moins de 3 ans (70 %). Si 11 % occupent un emploi, la plupart sont inactives et les plus jeunes sont rarement scolarisées.

Depuis sa création en 1976, cette prestation a accompagné la hausse du nombre de familles monoparentales et les difficultés qu’ont rencontrées ces familles sur le marché du travail. Sur la période récente, le nombre de bénéficiaires s’est plutôt stabilisé avec deux mouvements jouant en sens inverse : alors que la reprise de l’emploi tendait à réduire le nombre de bénéficiaires du dispositif, le nombre de familles monoparentales avec des enfants de moins de trois ans s’est, au contraire, accru avec la hausse des naissances. L’API, prestation différentielle, garantit, en janvier 2000, un revenu mensuel minimum de 3 295 F pour une femme enceinte et 1 098 F supplémentaires par enfant. En 1999, le montant médian de l’allocation était de 2 570 F.

La répartition des allocataires de l’API sur le territoire se rapproche de celle du chômage, avec une concentration dans les départements situés au nord et sur le pourtour méditerranéen.

pdf Études et résultats - 112 - Les bénéficiaires de l’Allocation de parent isolé (...) Téléchargement (476.3 ko)