Les allocataires de minima sociaux en 2005

Delphine NIVIÈRE, en collaboration avec Cécile DINDAR et Marie HENNION - Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (DREES)

Au 31 décembre 2005, 3,5 millions de personnes étaient allocataires de l’un des neuf minima sociaux ou du revenu de solidarité (dispositif spécifique aux départements d’outre-mer), soit une augmentation de 2,6 %, un peu ralentie par rapport à celle observée en 2004 (+3,4 %). En métropole, six des huit minima sociaux d’âge actif sont concernés par cette hausse. Le nombre d’allocataires du revenu minimum d’insertion (RMI) a continué d’augmenter (+4,7 %), quoique sensiblement moins qu’en 2004, sous l’effet de la hausse du nombre de chômeurs non indemnisés. L’allocation spécifique de solidarité (ASS) a également vu ses effectifs s’accroître (+8,2 %), en lien avec la progression du chômage de plus de trois ans, reflétant la conjoncture des années 2002-2003. La croissance (+3,8 %) du nombre des bénéficiaires de l’allocation de parent isolé (API) s’explique notamment par celle des personnes percevant l’API longue, elle-même influencée par l’augmentation du nombre d’enfants de moins de trois ans. Les effectifs de l’allocation aux adultes handicapés (AAH) se sont quant à eux accrus de 1,9 %, soit un léger ralentissement par rapport à 2004. Le nombre d’allocataires du minimum invalidité a légèrement progressé, tandis que celui de l’allocation d’insertion a continué à se réduire fortement. De même, les nombres des bénéficiaires de l’allocation veuvage et de l’allocation supplémentaire vieillesse ont poursuivi leur diminution. Dans les DOM, l’augmentation des allocataires de minima sociaux en 2005 a été exceptionnellement moins importante qu’en métropole.

pdf Études et résultats - 539 - Les allocataires de minima sociaux en (...) Téléchargement (654.6 ko)