Les aidants des adultes handicapés

Nathalie DUTHEIL - Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (DREES)

Selon l’enquête Handicaps-incapacités-dépendance de l’INSEE, deux millions d’adultes âgés de 20 à 59 ans et vivant à domicile ont un taux d’invalidité reconnu par une instance administrative. 40 % d’entre eux reçoivent une aide en raison de leur état de santé. 62 % de ces adultes handicapés aidés le sont par un ou plusieurs aidants non professionnels, 25 % par des professionnels et des membres de leur entourage et 13 % uniquement par des professionnels. Les aidants restent principalement des membres de la famille.

Les tâches ménagères sont les premières aides fournies aux adultes handicapés (à 70 % d’entre eux), puis viennent les courses (pour 65 %).

Les personnes handicapées déclarent, comme aidant non professionnel le plus proche, leur conjoint ou leur ascendant. Les conjoints sont alors, dans plus de la moitié des cas, des femmes âgées en moyenne de 47 ans. Quant aux ascendants, ce sont presque toujours des femmes de 63 ans d’âge moyen.
Les ascendants déclarent plus souvent que les conjoints que leur rôle d’aidant entrave leur liberté de sortir, et qu’il a des conséquences négatives sur leur bien-être. La fatigue morale et l’anxiété sont les principales conséquences associées au rôle d’aidant.

pdf Études et résultats - 186 - Les aidants des adultes handicapés Téléchargement (341.4 ko)