Le système d’assurance santé aux Etats-Unis - Un système fragmenté et concurrentiel

Sylvie COHU et Diane LEQUET-SLAMA - Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (DREES)

La majorité des Américains (60 %) sont couverts par une assurance privée de santé, le plus souvent proposée par les employeurs. Les assurances publiques concernent respectivement les personnes âgées de plus de 65 ans ou les personnes handicapées dans l’incapacité de travailler (Medicare) et certaines familles pauvres, ainsi que des enfants, au travers des programmes Medicaid et SCHIP. 15,9 % de la population ne dispose en revanche d’aucune couverture maladie.

Le système de santé des États-Unis se distingue par son coût très élevé et la hausse des primes d’assurance a récemment conduit à un certain désengagement de la part des employeurs.

Medicare, seul programme à vocation universel pour les plus de 65 ans, a été réformé en 2003, en offrant une extension de la couverture maladie aux dépenses de médicaments et en ouvrant la possibilité d’une délégation de la gestion à des opérateurs privés.

Les réseaux de soins proposés par les compagnies privées, les Managed Care Organisation, sont devenus le modèle dominant par rapport à l’assurance maladie traditionnelle et réunissent les fonctions d’assurance et de production des soins. Plus de 70 % des Américains ont souscrit, sous diverses formes, un plan de Managed Care dans le cadre de l’entreprise ou à titre individuel.

Une généralisation de l’assurance maladie à l’ensemble de la population a été mise en œuvre au Massachusetts et plusieurs états sont tentés par une expérience similaire. Le système de santé sera au cœur des prochains débats aux États-Unis.

pdf Études et résultats - 600 - Le système d’assurance santé aux Etats-Unis - Un (...) Téléchargement (260.6 ko)