Le devenir sur deux ans des personnes hospitalisées en établissement psychiatrique

François CHAPIREAU - Psychiatre des hôpitaux, Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (DREES)

L’enquête HID, réalisée par l’Insee fin 1998 et fin 2000, permet d’examiner le devenir sur deux ans des personnes hébergées en établissements de soins psychiatriques. Sur les 34 000 personnes hospitalisées à la fin 1998 en Centre hospitalier spécialisé (CHS) ou en Hôpital privé participant au service public (HPP), celles qui étaient sorties pour vivre à la fin 2000 dans un domicile indépendant étaient au nombre de 34 % (contre 44 % avant l’hospitalisation). Par ailleurs, 43 % d’entre elles étaient toujours accueillies dans le même établissement, 11 % dans un autre et 7 % étaient décédées. Il s’agit d’une surmortalité globalement importante, affectant davantage les personnes de moins de 40 ans et celles venant d’un établissement pour adultes handicapés.

Le groupe des patients hospitalisés durablement se renouvelle de façon lente ; les personnes hospitalisées très jeunes (avant 20 ans ) ou qui vivaient déjà en établissement avant leur admission sont plus souvent hospitalisées en psychiatrie « au long cours ». La fréquence des sorties de l’hôpital apparaît d’ailleurs très liée à l’ancienneté d’hospitalisation, même si certaines personnes hospitalisées de longue date ou venant d’un autre établissement parviennent à retrouver un domicile indépendant. La sortie vers un établissement pour personnes handicapées a souvent lieu après une hospitalisation prolongée, à la différence du départ vers un établissement pour personnes âgées.

On constate, en outre, des mouvements significatifs des établissements d’hébergement pour personnes handicapées vers des établissements de soins psychiatriques et inversement.

pdf Études et résultats - 304 - Le devenir sur deux ans des personnes (...) Téléchargement (497.1 ko)