La situation vaccinale des adolescents des classes de 3e

Nathalie GUIGNON et Christine DE PERETTI - Drees

Le cycle triennal d’enquêtes en milieu scolaire permet de fournir certaines données de cadrage en 2001 sur la situation vaccinale des élèves de troisième nés entre 1985 et 1987.

La quasi-totalité (99 %) des adolescents sont vaccinés contre la tuberculose, le BCG étant obligatoire pour être scolarisé.

Pour la vaccination contre la diphtérie, le tétanos et la poliomyélite (DTP), 99,9 % des élèves ont reçu au moins une injection, mais ils ne sont que 88 % à avoir satisfait aux six injections préconisées à cet âge par le calendrier vaccinal.

Concernant la coqueluche, le taux de vaccination à jour est beaucoup plus faible : seuls 38 % des élèves ont reçu les cinq injections prévues par le calendrier vaccinal.

Les filles de cette génération ont été plus fréquemment vaccinées contre la rubéole que les garçons, et ces derniers contre les oreillons.

Le statut vaccinal des adolescents apparaît lié à leur milieu social : pour les vaccinations ROR, les enfants de cadres apparaissent mieux protégés. Par contre, ils sont plus dans une situation moins favorable pour les rappels DTP et coqueluche.

Enfin, les taux de couverture vaccinale varient selon la zone géographique : l’Île-de-France et les DOM se distinguent par des taux élevés concernant les vaccinations contre la rougeole, les oreillons et la rubéole, à l’inverse des régions méditerranéennes. Les zones Sud, Nord et les Antilles-Guyane présentent les taux les plus faibles pour les rappels pratiqués à l’adolescence.

pdf Études et résultats - 409 - La situation vaccinale des adolescents des (...) Téléchargement (458.9 ko)