La situation périnatale en France en 1998

Synthèse effectuée par Gérard BADEYAN et Martine WCISLO en collaboration avec Emmy BUSSIÈRE (DREES) - Agnès LORDIER et Nicole MATET - (DGS) à partir de l’analyse et du rapport sur l’enquête périnatale réalisés conjointement par la DREES, la DGS et l’INSERM, élaborés par Béatrice BLONDEL, Christiane Du MAZAUBRUN, Joanna NORTON et Gérard BRÉART - (Unité 149 de l’INSERM).

D’après l’Enquête nationale périnatale réalisée en 1998, la prise en charge de la grossesse continue à s’améliorer : les femmes enceintes sont plus nombreuses à consulter l’équipe qui les prendra en charge au moment de la naissance. Elles sont aussi plus nombreuses à bénéficier de séances de préparation à la naissance. Les analgésies péridurales sont beaucoup plus courantes et concernent désormais six accouchements sur dix.

Le nombre d’accouchements déclenchés reste stable après avoir doublé de 1981 à 1995. Toutefois, le taux des césariennes continue à croître de 15,9 à 17,5 % entre 1995 et 1998. Ceci résulte à la fois de l’accroissement des premières césariennes et d’une augmentation du nombre de femmes à risque en raison d’une césarienne antérieure. Le taux de prématurité s’accroît également et passe de 5,9 à 6,8 %. Cette évolution est en grande partie due à celle du nombre des naissances multiples et à l’augmentation de la prématurité dans ce groupe. Sur le plan social, le chômage et la faiblesse des ressources demeurent par ailleurs des facteurs de risque importants. La situation dans les DOM apparaît globalement moins favorable qu’en Métropole.

pdf Études et résultats - 73 - La situation périnatale en France en (...) Téléchargement (129.2 ko)