La prise en charge des personnes handicapées en Allemagne, Espagne, Pays-Bas et Suède - Une étude de cas types

Dominique VELCHE - Centre technique national d’études et de recherches sur les handicaps et les inadaptations (CTNERHI) - Sylvie COHU et Diane LEQUET-SLAMA - Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (DREES)

Les réponses concrètes apportées par les pouvoirs publics à une dizaine de situations types de personnes handicapées ont été appréciées par des experts nationaux dans quatre pays européens : les Pays-Bas, la Suède, l’Allemagne et l’Espagne. Ces réponses sont marquées par la diversité des contextes socioculturels, notamment le rôle attribué à la famille et l’offre de services disponible. Ces différences se manifestent par des modes différents d’évaluation des situations de handicap et des montants de prestations qui varient du simple au double selon les pays, la Suède et les Pays-Bas étant les plus généreux. Quant à l’arbitrage entre le maintien à domicile ou le placement en institution, il dépend à la fois des orientations retenues (fermeture des institutions d’hébergement en Suède), et des coûts de prise en charge.

Les services d’aide à la personne peuvent relever à la fois de prestations d’assurance, d’aides municipales ou d’un recours subventionné aux services privés, soumis ou non à condition de ressources. L’accessibilité demeure par ailleurs un problème concret dans tous les pays, même si là encore la Suède apparaît plus avancée.

En termes d’emploi enfin, les solutions envisagées mettent plus ou moins l’accent sur le travail en milieu ordinaire, mais elles sont en tout état de cause tributaires de la situation des marchés du travail.

pdf Études et résultats - 506 - La prise en charge des personnes handicapées en (...) Téléchargement (414.2 ko)