La participation des infirmières aux soins primaires dans six pays européens et au Canada

Y. BOURGUEIL, A. MAREK et J. MOUSQUES - IRDES

Eu égard aux questions soulevées par les perspectives de la démographie médicale en France, la présente étude examine les politiques menées dans divers pays d’Europe et au Canada en matière de répartition des compétences entre médecins et infirmières dans le cadre de l’organisation des soins primaires.

Celle-ci diffère selon l’organisation générale du système de soins : deux groupes de pays peuvent être distingués, selon que les médecins exercent majoritairement, comme en France, en cabinets individuels (Allemagne, Pays-Bas, Italie, Canada) ou dans des groupes pluridisciplinaires, en coopération avec d’autres professionnels de santé, et notamment les infirmières (Royaume-Uni, Suède, Finlande).

En Allemagne et aux Pays-Bas, l’intervention d’une autre profession (les assistantes médicales) explique la faible présence des infirmières dans le secteur des soins primaires. Des expériences de centres d’activité médicale au sein desquels les infirmières sont impliquées sont actuellement menées dans ces deux pays, mais demeurent encore limitées.

En Italie, la profession infirmière est relativement peu développée en raison d’une forte densité médicale. Néanmoins, dans le cadre de certaines expériences régionales, l’exercice de la médecine de groupe associant plus étroitement les infirmières est encouragée.

Au Canada (Québec et Ontario), des centres locaux, CLSC ou CHC, interviennent dans le domaine des soins primaires. Ils associent divers professionnels de santé, dont des infirmières qui interviennent surtout en tant qu’auxiliaire des médecins et rémunérées par eux. Là encore, de nouveaux dispositifs (groupes de médecin de famille) visent à les associer plus étroitement à l’équipe de soins.

Le second groupe de pays est caractérisé par une collaboration plus poussée entre professionnels de santé : au Royaume-Uni, les infirmières sont fortement présentes dans les cabinets de groupe de soins primaires. Leur intégration dans les équipes de soins primaires leur ont permis de développer de nouveaux rôles, en matière de promotion de la santé ou de suivi des patients atteints de maladies chroniques.

En Suède et en Finlande, les infirmières sont en première ligne dans des centres de santé pluridisciplinaires : ces centres constituent la base du système et offrent une large gamme de soins à la population. Le premier contact du patient est fréquemment assuré par les infirmières.

pdf Études et résultats - 406 - La participation des infirmières aux soins (...) Téléchargement (462.1 ko)