La conjoncture des hôpitaux publics et privés participant au service public hospitalier au deuxième trimestre 1999

Nelly GOUIDER - Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (DREES)

La progression du nombre d’entrées pour les soins de courte durée (médecine, chirurgie, obstétrique) dans les hôpitaux publics se maintient au deuxième trimestre 1999 au rythme modéré de celle observée au cours du trimestre précédent, soit +0,3 % en rythme annuel. Elle est en nette décélération par rapport à 1998 (+1,4 %). Le nombre de journées réalisées se stabilise (+0,2 % au deuxième trimestre contre +0,6 % en 1998 et au premier trimestre 1999).

Le nombre de journées pour soins de suite et de réadaptation des hôpitaux publics continue de s’accroître modérément au deuxième trimestre (+0,9 % sur un an au lieu de +1,4 % en 1998). En psychiatrie, le nombre d’entrées poursuit sa forte progression (+4,1 %) ; la durée moyenne des séjours et, donc, le nombre de journées continuant à diminuer.

Ce même trimestre, dans les hôpitaux privés participant au service public hospitalier, le nombre d’entrées pour les soins de courte durée se stabilise tandis que le nombre de journées diminue. L’activité en psychiatrie ainsi qu’en soins de suite et de réadaptation enregistre un recul à la fois en nombre d’entrées et en nombre de journées réalisées.

Dans les deux secteurs, la progression des venues en hospitalisation partielle, forte fin 1998 puis plus modérée au premier trimestre, se maintient à un niveau encore soutenu au deuxième trimestre.

pdf Études et résultats - 38 - La conjoncture des hôpitaux publics et privés (...) Téléchargement (261.7 ko)