La conjoncture des établissements de santé publics et privés en 2002

Lauren TRIGANO - Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (DREES)

Résultats provisoires

Les hôpitaux publics ont connu une réduction de leur activité de court séjour en hospitalisation complète en 2002, avec une diminution de 2 % du nombre d’entrées et de 1,2 % du nombre de journées d’hospitalisation, évolution déjà perceptible en 2001. Toutefois, la diminution moindre du nombre de journées d’hospitalisation pourrait refléter une consolidation de la durée moyenne des séjours qui s’était stabilisée en 2001.

En médecine, le nombre d’entrées diminue de 1,7 % et celui des journées réalisées de 0,8 % en 2002.En chirurgie, la tendance à la baisse de l’activité se poursuit avec une diminution de 3,0 % des entrées et de 2,0 % des journées d’hospitalisation.

Les diminutions du nombre d’entrées et de journées en gynécologie-obstétrique (respectivement de -0,7 % et de -1,0 % en 2002) prolongent quant à elles celles observées en 2001.

En psychiatrie, le nombre de journées d’hospitalisation complète, en léger recul (-0,7 %), reflète un fléchissement de l’activité dû pour l’essentiel au quatrième trimestre 2002.

Les hôpitaux publics enregistrent également une diminution de 1,8 % du nombre de journées réalisées en soins de suite et de réadaptation, essentiellement dans les centres hospitaliers.

En soins de longue durée, la recul de 0,8 % du nombre de journées confirme la tendance à l’œuvre ces dernières années.

Enfin l’hospitalisation partielle, mesurée en nombre de venues, constitue de plus en plus systématiquement une alternative à l’hospitalisation complète et progresse encore de 1,4 % en 2002.

La tendance à la diminution de l’activité semble aussi se confirmer en 2002 dans les établissements privés participant au service public hospitalier (PSPH), tandis que dans ceux sous objectif national quantifié (OQN) l’activité reste stable dans la plupart des disciplines.

pdf Études et résultats - 257 - La conjoncture des établissements de santé publics (...) Téléchargement (438.4 ko)