La conjoncture des établissements de santé publics et privés au second trimestre 2004 - Résultats provisoires

Lauren TRIGANO - Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (DREES)

Après un premier trimestre en hausse de 1,2 %, le nombre d’entrées en court séjour dans les hôpitaux publics reste stable au deuxième trimestre 2004 avec une évolution de +0,1 %. En revanche, le nombre de journées d’hospitalisation est en recul de -0,9 %.

Le nombre d’entrées en médecine se stabilise à +0,4 % après une hausse de 1,3 % au premier trimestre 2004. Concernant la chirurgie, le nombre d’entrées au deuxième trimestre reste stable après une hausse de 1,6 % au premier trimestre 2004, alors que le nombre de journées réalisées diminue de 0,6 %. En gynécologie-obstétrique, le nombre d’entrées diminue au cours du deuxième trimestre 2004 (-1,3 %), avec un constat similaire pour le nombre de journées réalisées (-2 %).

En psychiatrie, le nombre d’entrées se stabilise après la hausse importante au premier trimestre 2004 (+2,9 %) alors que le nombre de journées d’hospitalisation diminue (-1,7 %). En soins de suite et de réadaptation, le nombre d’entrées se stabilise au second trimestre (+ 0,3 %) après un premier trimestre en baisse. À l’instar du premier trimestre, le nombre de journées reste stable. L’hospitalisation partielle est en hausse au deuxième trimestre 2004, le nombre de venues continue de croître ( +1,6 %), après un premier trimestre en hausse de 2,7 %.

L’activité des établissements de santé privés sous dotation globale (DG) diminue au cours du deuxième trimestre 2004 tant en nombre d’entrées que de journées réalisées (respectivement - 0,5 % et -1,4 %).

Enfin, l’activité d’hospitalisation complète et l’activité en soins de courte durée du secteur sous OQN confirme son redressement sur les douze derniers mois.

pdf Études et résultats - 375 - La conjoncture des établissements de santé publics (...) Téléchargement (511.9 ko)