La conjoncture des établissements de santé publics et privés au deuxième trimestre 2003

Lauren TRIGANO - Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (DREES)

Résultats provisoires

L’activité en hospitalisation complète des établissements publics de santé croît modérément au cours du deuxième trimestre 2003, aussi bien en nombre d’entrées (+0,7 %) que de journées (+0,4 %). Les variations sont notamment faibles pour les soins de courte durée (+0,5 % en nombre d’entrées et +0,1 % en nombre de journées réalisées).

L’activité de chirurgie, qui avait augmenté au cours du premier trimestre, diminue faiblement avec une baisse de 0,1% du nombre d’entrées et de 1 % du nombre de journées. En gynécologie - obstétrique, le mouvement inverse est observé (+1,3 % en entrées et +0,5 % en journées), alors que l’activité de médecine reste quasiment stable : respectivement +0,1 et +0,5 % en entrées et en journées.

En psychiatrie, le nombre de journées connaît également une évolution de faible ampleur (+0,6 %), alors que les entrées marquent un fort rebond. Toujours sur l’ensemble des hôpitaux publics, l’activité en soins de suite et de réadaptation est stable avec des évolutions respectives de +0,3 % et +0,0 % en entrées et en journées. Le nombre de journées réalisées en soins de longue durée augmente légèrement (+0,9 %). Enfin, le nombre de venues, qui mesure l’activité en hospitalisation partielle, a pour sa part diminué de 0,4 %.

Les établissements privés sous dotation globale connaissent également des évolutions de faible amplitude de leur activité sauf en hospitalisation partielle, qui, après un premier trimestre 2003 en assez forte diminution (-2,8 %), augmente de 2,2 % sur le trimestre suivant. L’activité des établissements privés sous objectif quantifié national évolue de façon tendancielle et contrastée : en recul en médecine, elle croît assez fortement en gynécologie - obstétrique, en soins de suite et réadaptation et surtout en hospitalisation partielle.

pdf Études et résultats - 292 - La conjoncture des établissements de santé publics (...) Téléchargement (425.2 ko)