L’origine sociale des professionnels de santé

Pascale BREUIL-GENIER - Institut national de la statistique et des études économiques (INSEE) - Daniel SICART - Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (DREES)

En moyenne, sur la période 1990-2002, 43 % des médecins et 40 % des pharmaciens et dentistes en activité avaient un père qui est ou était cadre supérieur, contre 29 % de l’ensemble des cadres supérieurs. Les dentistes se distinguent également par une proportion forte d’enfants d’artisans-commerçants (24 %). Les pharmaciens comptent quant à eux 8 % d’enfants d’exploitants agricoles. Les origines sociales des professions intermédiaires de la santé varient plus fortement encore avec la profession.

Ainsi, les professionnels de la rééducation ont beaucoup plus souvent un père cadre supérieur (35 %) qu’ouvrier (12 %), contrairement aux infirmiers (respectivement 13 % et 28 %) qui comptent également en leur sein une part relativement importante d’enfants d’exploitants agricoles (11 ). Ce sont les spécialistes de l’appareillage qui ont la proportion la plus élevée de pères exerçant une profession intermédiaire (24 %) - dont 10 % l’exerçaient déjà dans les secteurs sanitaire et social. C’est également chez eux que la transmission du statut libéral ou d’indépendant de père en fils est la plus marquée.

pdf Études et résultats - 496 - L’origine sociale des professionnels de (...) Téléchargement (536.3 ko)