L’impact du vieillissement sur les structures de soins à l’horizon 2010, 2020, 2030

Marie-Claude MOUQUET et Philippe OBERLIN - Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (DREES)

On peut craindre que le vieillissement de la population française n’accroisse
considérablement les besoins en hospitalisation dans les années à venir.

L’analyse des hospitalisations en médecine, chirurgie et gynécologie-obstétrique
(MCO) des années récentes révèle que le nombre de journées a baissé entre 1998
et 2004. Pourtant la prise en compte de la seule évolution démographique observée durant cette période aurait conduit à son augmentation.

L’étude prospective indique qu’il existe des marges d’action importantes et que le
vieillissement de la population ne conduit pas inéluctablement à augmenter l’offre
hospitalière en MCO, même si les patients âgés les plus fragiles nécessiteront toujours une prise en charge par des structures hospitalières lourdes, similaires à celles qui assurent les soins aigus aujourd’hui. Mais tout cela n’est possible que si des structures alternatives ou d’aval (consultations externes spécialisées, réseaux de soins, hospitalisations à domicile, soins de suite et de réadaptation, établissements pour personnes âgées dépendantes…) se développent.

pdf Études et résultats - 654 - L’impact du vieillissement sur les structures de (...) Téléchargement (266.3 ko)