L’évolution du RMI en 2003 : une analyse économétrique

Karim AZIZI et Christel GILLES - Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (DREES)

On dénombrait, au 31 décembre 2003, 1 121 000 allocataires du revenu minimum d’insertion (RMI) pour l’ensemble de la France, hors MSA, contre 1 069 000 douze mois auparavant, soit une progression de +4,9 % en données brutes, et de 5,3 % en données CVS en excluant les DOM. Ce mouvement prolonge et amplifie celui déjà observé en 2002. L’analyse de cette évolution à l’aide d’une relation économétrique révèle que ce sont les difficultés du marché du travail qui expliquent l’essentiel de cette augmentation. Toutefois, l’amélioration de la couverture des demandeurs d’emploi par les dispositifs d’indemnisation a permis de limiter la progression potentielle du nombre d’allocataires. L’année 2003 est également marquée par un accroissement du nombre de Rmistes âgés de 55 à 59 ans, qui s’explique par un effet de pyramide des âges et par l’augmentation du nombre de chômeurs dans cette classe d’âge.

pdf Études et résultats - 333 - L’évolution du RMI en 2003 : une analyse (...) Téléchargement (397.6 ko)