L’évolution du revenu libéral des médecins en 1998

Sophie AUDRIC et Ève ROUMIGUIÈRES - Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (DREES)

Le revenu de l’activité libérale des médecins a augmenté en moyenne de 4,3 % en francs courants et de 3,6 % en francs constants en 1998 (respectivement 4 % et 3,3 % pour les médecins dits « à part entière »). Le revenu des omnipraticiens a crû davantage que celui des spécialistes, sauf les anesthésistes, les radiologues et les cardiologues. Les revalorisations tarifaires ont surtout eu un impact en 1998 sur l’évolution du revenu des omnipraticiens, tandis que c’est une activité soutenue qui a contribué à l’accroissement de celui des radiologues, pneumologues, rhumatologues, pédiatres, dermatologues et ophtalmologues. Les dépassements d’honoraires ont joué un rôle significatif dans la croissance du revenu des gynécologues et des chirurgiens. L’augmentation du revenu moyen des stomatologues s’est poursuivie malgré une activité globale en baisse, suite à une diminution des effectifs de la profession. La stabilisation des revenus des chirurgiens orthopédiques est en revanche allée de pair avec une hausse de plus de 6 % de leur nombre au cours de l’année. Au cours de la dernière décennie, l’évolution du revenu libéral des médecins a connu d’importantes fluctuations selon les années et selon les spécialités.

pdf Études et résultats - 89 - L’évolution du revenu libéral des médecins en (...) Téléchargement (133.5 ko)