L’évolution des retraites versées entre 2000 et 2004

Carine BURRICAND et Alexandre DELOFFRE - Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (Drees)

Dans la plupart des régimes de retraite, les revalorisations des pensions sont fixées en fonction de l’évolution des prix hors tabac. À ces revalorisations générales, s’ajoutent dans certains régimes d’éventuelles mesures catégorielles. Entre 2000 et 2004, ces réévaluations ont assuré une quasi-stabilité des avantages de droit direct : +0,2 % en euros constants (hors tabac) au cours de la période.

Cependant, la pension de droit direct perçue en moyenne par l’ensemble des retraités a augmenté beaucoup plus rapidement au cours de la même période : +4,9 % en euros constants (hors tabac).

Cette plus forte progression est attribuable au phénomène de renouvellement de la population : les nouveaux retraités perçoivent des avantages plus élevés que ceux qui sont décédés. Cet effet est beaucoup plus important pour les femmes, l’amélioration des carrières et des rémunérations entre anciennes et nouvelles générations étant plus marquée pour celles-ci que pour les hommes.

pdf Études et résultats - 556 - L’évolution des retraites versées entre 2000 et (...) Téléchargement (180.8 ko)