L’évolution des opinions des Français par rapport aux enjeux sociaux et à la protection sociale entre 2000 et 2006

Pierre BOISSELOT - Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (DREES)

De fortes attentes envers l’État en matière de logement et de lutte contre le chômage

La vague 2006 de l’enquête barométrique de la DREES montre que, malgré sa diminution depuis plus d’un an, le chômage demeure le problème dont il faut s’occuper en priorité pour 43 % des Français. Vient ensuite la pauvreté pour 19 % d’entre eux, puis l’insécurité et les inégalités sociales (respectivement 12 et 11 %).

L’enquête montre que les inégalités de logement sont désormais les moins acceptables pour 37 % des Français, avant les inégalités de santé et de revenus.

Les attentes vis-à-vis de l’État pour la prise en charge des problèmes sociaux restent toujours fortes (46 %), l’opinion selon laquelle ce rôle appartient aux individus et aux familles progresse cependant (39 %). Pour autant, l’attachement des Français au système public de protection sociale se renforce : 81 % d’entre eux estiment que les systèmes d’assurance maladie ou de retraite doivent rester essentiellement publics (73 % en 2000).

La majorité des Français se prononcent en faveur de l’universalité des prestations, mais cette position varie de 84 % pour l’assurance maladie à 57 % pour les allocations de chômage. La même proportion (+7 points en six ans) considèrent que le volume global de dépenses de protection sociale est normal. Les réticences face à l’éventualité de cotisations supplémentaires se confirment.

Enfin, les Français estiment que les services publics du secteur sanitaire et social rendent en général un service de qualité, notamment les hôpitaux.

pdf Études et résultats - 517 - L’évolution des opinions des Français par rapport (...) Téléchargement (823.3 ko)