L’évolution de la situation économique et financière des cliniques privées à but lucratif entre 2004 et 2005

Marie-Caroline LEGENDRE et Béatrice LERHUN - Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (DREES)

Depuis le 1er mars 2005, les activités médecine, chirurgie et obstétrique (MCO) des cliniques privées à but lucratif sont entièrement soumises à la T2A. En 2005, le chiffre d’affaires des cliniques privées a augmenté de 8,7 %. Cette augmentation est due en partie à l’accroissement de l’activité mais aussi à une hausse des tarifs. Le nombre d’entrées et venues a progressé de 4,6 % pour l’ensemble des cliniques ainsi que pour celles qui sont spécialisées en médecine, chirurgie et obstétrique. La rentabilité économique des cliniques MCO croît de 1 point et s’établit à 3,2 % du chiffre d’affaires et cette croissance touche l’ensemble des grandes zones géographiques. Les cliniques du Nord, de l’Ouest et particulièrement du Nord-Est réalisent des bénéfices plus élevés qu’en 2004, de respectivement 1,2, 1,2, et 2,1 points de chiffre d’affaires. Les disparités entre les zones d’étude de l’aménagement du territoire (ZEAT) constatées en 2004 s’amenuisent en 2005.

L’amélioration de la situation financière des cliniques concerne principalement les cliniques MCO. La rentabilité de ces dernières s’établit à 15,1 % des capitaux propres supérieure de 7 points à celle de 2004.

Dans l’ensemble, la trésorerie des cliniques privées reste stable.

Les résultats de cette étude sont provisoires du fait de la non-exhaustivité de la base de données actuellement.

pdf Études et résultats - 583 - L’évolution de la situation économique et (...) Téléchargement (214.5 ko)