L’allocation personnalisée d’autonomie au 31 mars 2005

Margot PERBEN avec la collaboration d’Alexandre DELOFFRE - Drees

Au 31 mars 2005, 873 000 personnes bénéficiaient de l’Apa, soit une augmentation de 0,9 % par rapport au quatrième trimestre 2004. Le nombre de nouveaux bénéficiaires du dispositif (quatre premières demandes sur cinq sont acceptées) excède donc encore légèrement celui des sortants (6 % des bénéficiaires), mais ce n’est plus le cas dans un nombre croissant de départements. À la fin du premier trimestre, 59 % des bénéficiaires de l’Apa vivaient à domicile et 41 % en établissement. Ces derniers sont les plus lourdement dépendants : près des trois quarts sont classés en Gir 1 à 3, contre moins de la moitié des bénéficiaires de l’Apa qui résident chez eux.

Pour ces derniers, le plan d’aide moyen est de 481 euros par mois, et l’allocation atteint en moyenne 87 % du plan d’aide valorisé.

À domicile, près de huit bénéficiaires sur dix relèvent désormais des nouveaux barèmes, 63 % d’entre eux acquittant un ticket modérateur pour un montant moyen de 101 euros.

En établissement, l’Apa correspond, en moyenne, à la prise en charge de 67 % du tarif dépendance, qui s’élève à 402 euros au premier trimestre 2005.

pdf Études et résultats - 415 - L’allocation personnalisée d’autonomie au 31 mars (...) Téléchargement (538.6 ko)