Indicateurs de suivi économique et financier des établissements de santé de 2002 à 2004

Béatrice LE RHUN, Marie-Caroline LEGENDRE, Marie PODEVIN et Sébastien VILLERET avec la collaboration de Myriam MARTIN - Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (DREES)

La Tarification à l’activité (T2A), mise en place à partir de 2004 dans les établissements de Médecine-chirurgie-obstétrique (MCO), requiert un suivi économique et financier régulier des établissements. Dans le cadre du comité d’évaluation de la T2A, la Drees a rassemblé un ensemble d’indicateurs portant sur l’exploitation, la rentabilité, l’investissement, l’endettement, le fonds de roulement et la trésorerie des établissements de santé qui offrent une grille de lecture commune aux secteurs public et privé, sans occulter les différences de logique de gestion qui les traversent.

Sur la période analysée, entre 2002 et 2004, le poids des hôpitaux publics en termes d’activité et de valeur ajoutée apparaît plus élevé que celui des cliniques sous objectif quantifié national. Leur appel à la sous-traitance apparaît aussi moins marqué et leurs charges de personnel (hors personnel médical) plus élevées. D’interprétation peu significative pour les hôpitaux, la rentabilité économique et la trésorerie des cliniques s’améliorent depuis 2002. Comparable pour les hôpitaux et les cliniques en 2004, le rythme de renouvellement des immobilisations s’est accru sur la période pour les premiers et a ralenti pour les seconds. L’endettement des établissements apparaît quant à lui relativement limité et le fonds de roulement des hôpitaux semble globalement à la hauteur de leurs besoins.

pdf Études et résultats - 489 - Indicateurs de suivi économique et financier des (...) Téléchargement (742.2 ko)