Faibles retraites et minimum vieillesse

Nicole COËFFIC - Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (DREES)

En 1997, environ 3 millions de personnes percevaient une retraite inférieure à 3 400 F, c’est-à-dire inférieure au montant du minimum vieillesse de la même année. Toutefois, la pension personnelle n’est souvent qu’un élément du revenu total d’un ménage de retraités. Seul, un cinquième des titulaires de faibles retraites se trouvaient ainsi en 1998 au-dessous du seuil les rendant éligibles au minimum vieillesse. Les faibles retraites sont surtout concentrées parmi les femmes, dont les carrières professionnelles sont souvent incomplètes pour les générations actuellement âgées de plus de 65 ans. Elles concernent également certains non salariés, les plus âgés des artisans et commerçants, et surtout les agriculteurs et leurs conjointes. Cependant, pour ces derniers, un plan pluriannuel de revalorisation des basses retraites a été mis en œuvre depuis 1998. L’allongement de l’activité professionnelle des femmes et de meilleures carrières devraient également contribuer à réduire, dans l’avenir, le nombre des faibles retraites ainsi que celui des bénéficiaires du minimum vieillesse.

pdf Études et résultats - 82 - Faibles retraites et minimum vieillesse Téléchargement (143.4 ko)