En outre-mer, une santé déclarée moins bonne qu’en Métropole, surtout pour les femmes

GIFSelon le Baromètre Santé 2014, les habitants de Guadeloupe, Guyane, Martinique et La Réunion âgés de 15 à 75 ans sont moins nombreux à se percevoir en bonne santé que ceux de Métropole. En moyenne, 61 % d’entre eux considèrent que leur état de santé est bon ou très bon, contre 69 % des Métropolitains.

En Martinique et en Guadeloupe, moins de 60 % des habitants se sentent en bonne santé alors qu’en Guyane et à La Réunion, où la population est beaucoup plus jeune, la situation se rapproche de celle de la Métropole. Toutefois, à structure d’âge comparable, 37 % des Réunionnais déclarent avoir une maladie chronique, contre 34 % des Métropolitains.

La part des habitants des départements et régions d’outre-mer (DROM) qui déclarent avoir eu des problèmes dentaires est de 6 à 14 points plus élevée qu’en Métropole. Ces disparités s’expliquent en partie par la moins bonne situation sociale des habitants ultra-marins (situation financière, diplôme ou situation professionnelle). À caractéristiques sociales comparables, le fait de résider dans ces départements s’accompagne, pour les femmes surtout, d’une plus mauvaise santé déclarée.

Les habitants des DROM se déclarent en revanche peu touchés par les limitations fonctionnelles, contrairement aux Métropolitains.

Référence : Claire-Lise Dubost (DREES), 2018, « En outre-mer, une santé déclarée moins bonne qu’en Métropole, surtout pour les femmes », Études et Résultats, n°1057, Drees, avril.