En Île-de-France, les retraités perçoivent une pension supérieure de 23 % à la moyenne nationale

JPEGFin 2012, les retraités de droit direct représentent 21,6 % de la population française. Ils sont proportionnellement plus nombreux dans l’ouest et le sud de la France, notamment en Nouvelle-Aquitaine et en Bretagne où plus d’une personne sur quatre est retraitée. A contrario, ils sont moins présents dans les DROM et en Île-de-France (respectivement 12 % et 16,4 %).

Entre les régions de la Métropole hors Île-de-France, le montant moyen des retraites varie peu. Il est cependant très supérieur à la moyenne nationale en Île-de-France (+23 %) et très inférieur dans les DROM (-21 %). Les disparités des pensions reproduisent en partie celles des salaires.

Le montant de la retraite des femmes est en moyenne inférieur de 31 % à celui des hommes. Hormis en Corse et dans les DROM où il est plus faible, cet écart s’observe dans toutes les régions.

Les retraités de la fonction publique sont proportionnellement plus présents en Corse et dans les DROM. Les anciens exploitants agricoles sont, eux, relativement plus nombreux en Bretagne et dans les Pays de la Loire.

Référence : Rémi Beauvoir (DREES), 2017, « En Île-de-France, les retraités perçoivent une pension supérieure de 23 % à la moyenne nationale », Études et Résultats, n°1023, Drees, septembre.