En 2007, le déficit des hôpitaux publics se creuse

Engin YILMAZ - Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (DREES)

Entre 2005 et 2007, la situation économique et financière des hôpitaux publics s’est détériorée. Le déficit se creuse et atteint 486 millions d’euros en 2007, soit 0,9 % des produits.

L’aggravation du déficit est particulièrement marquée pour les centres hospitaliers régionaux (CHR) : leur déficit a doublé en 2007 et atteint 325 millions d’euros, soit 1,6 % des produits. Dans une moindre mesure, le déficit des grands centres hospitaliers (CH) augmente de 10 % et atteint 220 millions d’euros, soit 1,4 % des produits. Le déficit des CH de moyenne taille se stabilise : il représente 0,7 % des produits. En revanche, les CH de petite taille, les hôpitaux locaux et les centres hospitaliers spécialisés (CHS) affichent des résultats excédentaires en 2007. Selon les éléments issus des états prévisionnels de recettes et de dépenses (EPRD), le déficit des hôpitaux
publics se réduirait en 2008.

Sous l’impulsion du plan Hôpital 2007, les investissements ont considérablement augmenté depuis 2002 et se stabilisent à un niveau élevé en 2007 : la part des dépenses d’investissement au sein des produits est passée de 7,2 % à 10,1 %. Parallèlement, les capacités et les conditions de financement se sont dégradées. Ainsi, la capacité d’autofinancement ne représente plus que 5,1 % des produits en 2007 contre 7,2 % en 2004. Les hôpitaux publics recourent donc davantage à l’endettement pour financer ces investissements : le niveau d’endettement, qui augmente régulièrement depuis 2003, atteint 40 % des ressources stables en 2007.

pdf Études et résultats - 706 - En 2007, le déficit des hôpitaux publics se (...) Téléchargement (447.8 ko)